Utiliser WordPress pour créer un site d’école, avantages et inconvénients.

Utiliser Wordpress pour créer un site d'école

Pourquoi utiliser WordPress pour créer un site d’école?

Parmi les différents outils disponibles pour créer un site, l’utilisation d’un CMS comme WordPress représente selon moi une très bonne alternative. Ayant essayé quelques CMS reposant sur la même technologie, je continue de penser que WordPress constitue un système simple d’emploi et suffisamment modulable pour en faire un outil adéquate à la création d’un site d’école. Mais si ce CMS possède de nombreux avantages comme sa simplicité, son organisation, sa mise en place etc… il n’est pas non plus sans défaut. Je vous propose donc de faire un tour d’horizon sur les avantages et les inconvénients de l’utilisation de WordPress pour créer un site.

Précisons qu’il existe deux modes d’utilisation bien distincts de WordPress. Si cette notion ne vous est pas familière, je vous invite à lire cet article : Comment choisir entre les 2 systèmes WordPress?
Dans les lignes qui vont suivre, nous faisons référence à la solution autonome avec sa propre installation : Worpress.org.

Ce préambule étant justifié, allons maintenant droit au but.

Les avantages

  • Simple d’emploi
  • Prise en main rapide
  • Modulable
  • Ajout de fonctionnalités
  • Nombreuses ressources
  • Thèmes graphismes changeables
  • Open source

Simple d’emploi, prise en main rapide

De manière générale, je trouve que WordPress est construit autour d’une ergonomie cohérente et accessible, ce qui en fait un outil simple d’emploi, bien organisé et suffisamment intuitif pour être rapidement pris en main.

Modulable

Avec l’apparition des « champs personnalisés » puis ensuite des « types de contenus personnalisés », il est désormais possible d’adapter le CMS à de nombreux types de site (site vitrine, blog, portfolio, boutique en ligne etc…). Il y a donc fort à parier que le site d’école puisse trouver la structure qui lui convienne. Flux d’actualités, gestion de la bibliothèque, agenda des activités, enregistrement des utilisateurs, système de cours en ligne, « tout » est possible…

Ajout de fonctionnalités

WordPress permet d’intégrer de nombreux modules complémentaires, les plugins, qui viendront ajouter en quelques clics les fonctionnalités manquantes à votre site.

De nombreuses ressources

En réalité, WordPress regroupe aujourd’hui une énorme communauté de développeurs et d’utilisateurs, si bien que l’on trouve non seulement de nombreux plugins en tout genre, mais également de multiples tutoriels. Que ce soit en vidéo ou à travers d’articles didactiques, il y a fort à parier là aussi, que vous puissiez dénicher quasi toutes les réponses à vos questions pour faire les premiers pas.

Des thèmes graphiques interchangeables

WordPress, c’est aussi la possibilité de changer de thème graphique en quelques clics.

Libre

Et puis, à force d’analyser l’aspect technique on oublierait presque l’essentiel : ce système est open source et gratuit.

 

Les inconvénients

  • Fonctionnalités de base manquantes
  • Fréquence des mises à jour
  • Distribution des rôles utilisateurs
  • Moteur de recherche simpliste
  • Duplication de contenu
  • Pas d’édition à la volée

Des fonctionnalités de base manquantes

Quand on y regarde de près, on se demande bien pourquoi WordPress n’intègre toujours pas en natif la possibilité de créer un formulaire de contact; la « page de contact » étant de surcroit un passage obligé pour la plus part des sites. En réalité, il n’est pas possible par défaut de créer un formulaire à partir de l’administration du CMS. Il faudra donc passer par l’ajout d’un plugin (ou coder soi-même).

Les mises à jour

Selon moi, s’il y a bien un inconvénient à souligner, c’est la fréquence des mises à jour. Pourtant bien conscient qu’il s’agit d’un gage de qualité mais surtout de sécurité, j’avoue que cela peut vite devenir un travail fastidieux, surtout lorsque l’on édite plusieurs blogs.
Certains me diront que cette mise à jour se fait en un clic… Oui, quand tout va bien.
Parce qu’il faut bien avouer que lorsque le site ne fonctionne plus après une mise à jour, ça peut vite devenir pénible. Oui je sais, neuf fois sur dix cela ne vient pas directement de WordPress mais des plugins qui lui sont associés. Des plugins qu’il faudra d’ailleurs mettre à jour également…

Et même si, j’avoue, je constate que ces fichues mises à jour se déroulent de mieux en mieux au fil du temps, c’est quand même marqué dessus : « Faites une sauvegarde de vos fichiers et de votre base de données avant de lancer la mise à jour ». Bref, un travail de maintenance qui n’est pas négligeable.

La distribution des rôles utilisateurs

En deux mots, le système des droits des utilisateurs est : peu modulable.
Il est en effet possible d’attribuer cinq types de rôles différents aux personnes qui s’enregistrent sur le site: Abonné, Contributeur, Auteur, Editeur et Administrateur. A chacun de ces rôles sont attribuées des fonctions qu’il n’est hélas pas possible de modifier dans l’administration du CMS. Encore une fois, il faudra passer par l’ajout d’un plugin ou coder soi-même.

Un moteur de recherche simpliste

Même s’il a le mérite d’exister, le moteur de recherche interne a ses limites. Ne comptez pas sur une recherche avancée ou simplement une recherche par auteur, là encore il faudra passer par l’ajout d’un plugin ou coder soi-même. Décidément…

La duplication de contenu

Si l’on n’y prend pas garde, selon la manière dont on organise l’affichage des articles avec les archives, les catégories, les mots clés ou encore la pagination, WordPress a une fâcheuse tendance à faire de la duplication de contenu, ce qui n’est pas génial pour le référencement naturel diront certains.
Au même titre, les plus pointilleux réclameront aussi un système natif pour mieux gérer la partie ayant trait au référencement naturel : balises « title » et « description », no-index etc…

Pas d’édition à la volée

A l’heure où j’écris ces lignes, WordPress n’intègre pas encore de système WYSIWYG en natif; entendez par là la possibilité de modifier le contenu à la volée directement sur la page concernée du site pour en apercevoir directement le rendu. « What You See Is What You Get » signifiant « Ce que vous voyez est ce que vous obtenez ». Avec ce CMS, on est toujours en présente de deux parties bien distinctes : d’un côté, le site proprement dit, et de l’autre, la console d’administration.

 

Verdict

Globalement, je suis personnellement très satisfait de WordPress et je le recommande volontiers. C’est à mon avis un système qui ne cesse de s’améliorer et qui devient de plus en plus performant. D’autre part, sa simplicité d’utilisation et sa modularité liée à l’utilisation de plugins en font un outil agréable à utiliser.
Néanmoins, sa force en fait aussi sa faiblesse puisque l’ajout de plugins peut rapidement rendre le système lourd et instable si on en abuse.

En conclusion, je dirais que WordPress est un bel outil pour réaliser assez simplement un site d’école avec des résultats garantis et sans devoir s’acquitter de lourdes connaissances en informatique ou en développement web.

Vous aimez cet article? Partagez-le sur les réseaux !

9 réflexions au sujet de « Utiliser WordPress pour créer un site d’école, avantages et inconvénients. »

  1. Ping : Créer un site d'école avec Wordpress, avantages et inconvénients. | veille Ingénierie pédagogique e-learning | Scoop.it

  2. Ping : Créer un site d'école avec Wordpress, avantages et inconvénients. | Didactics and Technology in Education | Scoop.it

  3. Ping : Créer un site d'école avec Wordpress, avantages et inconvénients. | Pourquoi pas... en français ? | Scoop.it

  4. Le , Anthony Taubin a dit :

    Bonjour,
    je suis enseignant en technologies de l’informatique et du Multimédia au lycée du Mené à Merdrignac (en Bretagne).

    Pour ce qui est de la création du formulaire, j’interface les blogs avec le site wordpress.com via l’extension Jetpack. Cette extension me permet aussi de gérer le partage de contenus (sur Facebook et Twitter notamment) et de bénéficier de la mise en avant de mes articles dans les moteurs de recherche.

    Voici un article sur mes extensions préférées, qui peut compléter votre présentation de WordPress :
    http://blogs.lyceecfadumene.fr/informatique/2012/05/16/top-ten-plugins-wordpress/

    @++

  5. Le , Patrick Finot a dit :

    Bonjour Anthony,

    Merci pour votre commentaire et ce complément d’informations.
    Je ne connaissais pas le plugin Jetpack mais je vais probablement l’essayer dès que je trouve un peu de temps.
    Qu’entendez-vous par « bénéficier de la mise en avant de mes articles dans les moteurs de recherche »?

    Cordialement.

  6. Ping : CREER UN BLOG | Pearltrees

  7. Le , Patrick Finot a dit :

    Bonjour et merci pour votre réponse Anthony.

    De fait, un tour sur Jetpack dans le répertoire des plugins nous montre qu’il s’agit d’un véritable couteau suisse.

    Ceci dit, en passant, cela nous montre bien combien l’existence des plugins est un véritable avantage à l’utilisation de WordPress.

    Cordialement

  8. Le , Anthony Taubin a dit :

    Bonjour,

    jetpack comprend un module nommé « Distribution améliorée » :

    Partagez vos articles publics et vos commentaires avec de multiples services et moteurs de recherche en temps réel.

    Jetpack s’assurera que tout le contenu publié sur votre blog ou votre site sera partagé instantanément avec des services tiers tels que des moteurs de recherche, afin d’augmenter la portée et le trafic de votre site.

    Kenavo !

  9. Ping : Wordpress | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *