DuckDuckGo, un moteur de recherche qui respecte la vie privée de ses usagers

DuckDuckGo

Présentation de DuckDuckGo

Né en 2006 en Pennsylvanie, DuckDuckGo est un moteur de recherche qui fait de plus en plus écho dans nos contrées. Son fer de lance étant le respect de la vie privée, ce moteur parvient aujourd’hui à se distinguer de ses concurrents. Entendez par là qu’à l’inverse d’autres moteurs, il ne trace pas  les internautes et leur manière de surfer en stockant des informations personnelles, la plupart du temps dans un but commercial.

Intérêts pour une école

A mon sens, rien que l’idée d’un moteur de recherche dont la philosophie repose sur le respect de la vie privée constitue déjà en soi un sujet intéressant pour nos élèves. Internet ayant fortement évolué et étant devenu un secteur commercial incontournable, certains sites peu scrupuleux n’hésitent à pas traquer le moindre filon sujet à profit, parfois même en abusant de pratiques pouvant porter atteinte au visiteur, surtout à son ordinateur. Il est donc du rôle de l’adulte de sensibiliser l’enfant au fonctionnement d’internet, et notamment de ses détours, afin d’éviter certains pièges. DuckDuckGo me semble donc être une bonne entrée en matière…

Le respect de la vie privée

Quand on parle de moteur de recherche, on pense souvent à Google utilisé par 80% à 90% des internautes selon les pays. Pendant longtemps, l’expression « Google est ton ami » a fait l’objet de nombreuses répliques amusantes sur le web et même dans la vraie vie. Qu’en est-il aujourd’hui?
Certains ne voient plus les choses du même oeil, surtout dans le monde professionnel où les reproches fusent à propos du géant des moteurs (même s’il est loin d’être le seul dans ce cas de figure, son quasi monopole attise les foudres) ; pour vous faire une meilleure idée sur le sujet, je vous invite vivement à parcourir l’article d’Olivier Duffez : Google est-il si méchant avec les SEO et webmarketers ? On y voit clairement la répartition des publicités dans la page des résultats pour une requête comme « achat tablette pas cher ». (Faute d’orthographe volontaire.)

Quel est le problème me direz-vous? Tant que les résultats apportent ce que l’on recherche. Oui mais non… Car c’est bien plus tordu que cela!

Un élément dont on n’a peu conscience au quotidien quand on utilise ce type de moteur, c’est le traçage. C’est-à-dire l’impressionnante mécanique qui se met en place derrière une recherche, si anodine soit-elle.
Saviez-vous par exemple que lorsque vous lancez une recherche, tout votre parcours de surf est analysé, décortiqué puis précieusement enregistré : Quel lien avez-vous cliqué en 1er? Etes-vous revenu sur la page des résultats? Combien de temps après? etc… etc… Toutes ces données sont analysées et constituent ensuite un profil, celui de vos préférences et de vos habitudes sur le net. Ce sont des éléments qui en disent beaucoup sur vous, votre vie privée, votre situation familiale, votre profession, votre état de santé, vos habitudes de consommation etc…
Bien entendu, ce profil sera utilisé dans un but commercial en vous diffusant de la publicité ciblée; mais ce qui est plus inquiétant depuis quelques temps, c’est que ce profil conditionne les résultats. Autrement dit, d’un ordinateur à l’autre, sous-entendu d’un profil à l’autre, les résultats naturels ne sont plus identiques mais bel et bien adaptés à ce fameux profil. (Au passage, ce sera d’autant plus vrai si vous lancez une recherche en étant connecté à votre compte!)
C’est grave docteur?
Quand bien même il n’y a pas péril en la demeure, certains ne manquent pas de relever un phénomène de « bulle » dans lequel l’internaute risque de se voir confiné avec de tels agissements : puisque cet internaute semble aimer cette marque, on lui propose essentiellement celle-ci, puisqu’il est fan de jeux vidéos, on lui offre principalement des sites qui traitent du sujet etc… Imaginez le jeune qui décide enfin de se consacrer un peu plus au sport et moins aux jeux vidéos. Hé bien non, il devra tout d’abord ne pas succomber à la tentation devant la pléthore de sites ayant trait à sa première passion : les jeux vidéos. D’où la question : ne va-t-on pas à l’encontre d’un manque d’ouverture et de diversité? Un comble pour un service sur un réseau tel qu’internet dont l’une des forces repose justement sur l’ouverture au monde…

Et qu’en est-il de notre gentil petit canard? DuckDuckGo opère en respectant la vie privée et par conséquent n’effectue pas de traçage. C’est un excellent point et telle est sa politique de confidentialité : duckduckgo.com/privacy.html (Anglais)

Cependant, DuckDuckGo n’échappe pas à la règle et repose lui aussi sur un modèle économique en diffusant des publicités. Faut pas rêver, ce moteur n’est pas là uniquement pour nos beaux yeux, d’autant qu’un tel service représente de gros frais. Sans business plan, point de moteur.
Le canard se contente néanmoins d’une seule pub en haut des résultats, suffisamment mise en évidence pour la distinguer comme telle. Notez cependant que le terme « Sponsored link » en bas à droite de la pub n’est pas un lien vers une information comme le fait par exemple Google avec son terme « Annonces Google ». Le petit triangle noir me fait pourtant penser à un lien comme celui que l’on trouve plus bas dans les résultats « More results » qui lui est cliquable. Mais en cliquant sur le premier, je clique simplement sur la pub et le gentil vilain petit canard empoche sa commission au passage.
A noter également qu’en acceptant ou pas les cookies, je constate un changement dans les résultats avec un nouveau lien vers la plateforme d’affiliation d’eBay en 4ème position. Suis-je alors en droit de me demander s’il s’agit bien là d’un résultat naturel alors que le moteur repose sur un modèle économique de publicités fournies par Amazon et eBay?

Bref, respect de la vie privée, oui, mais que cela n’empêche pas le business, soyons clair.

Fonctionnalités de DuckDuckGo

Globalement, les résultats de recherches me semblent cohérents, même si quelques fois le moteur fait ressortir des pages qui me paraissent « obsolètes ».

Un élément qui pourrait paraitre original dans ce moteur, c’est son système appelé !bang.
En utilisant certaines syntaxes spécifiques, il vous sera possible d’orienter vos recherches. En tapant par exemple « !w » au début de votre recherche, vous demandez d’effectuer une recherche dans Wikipédia. Idem avec « !g » pour rechercher dans Google ou encore « !b » pour Bing. Cliquer sur le triangle à droite de la loupe vous indique certaines possibilités et voici la page où l’on trouve l’ensemble des requêtes.
Personnellement, je ne suis pas réellement convaincu par l’idée de défendre le respect de la vie privée puis en un clic d’envoyer le visiteur vers un site tiers qui opère différemment. Peut-être que quelque chose m’échappe…

Plutôt intéressant pour le visiteur, beaucoup moins pour le webmaster, DuckDuckGo fournit également des informations directement accessibles depuis la page de résultats. Taper par exemple « Louix XIII » et vous aurez déjà accès à quelques informations dans un rectangle gris tout en haut de la page. Affinez votre recherche en tapant « Date Louis XIII » ou « Règne Louis XIII » et il y a fort à parier que vous trouviez directement la réponse. Si cela réjouit fortement le visiteur qui trouve rapidement sa réponse, il n’en est pas de même pour le webmaster qui n’a plus de visite sur son site. Entretien d’un paradoxe en théorie puisque sans webmaster, pas de site, et sans site, pas de moteur…

Sur DuckDuckGo, pas de notion de positionnement en première page puisque le défilement est infini. Plus besoin de passer de page en page pour analyser les résultats, la molette de la souris fera l’affaire.

Il est possible de régler les propriétés du moteur en cliquant sur le bouton « More » en haut de la page. Il suffit de choisir l’intitulé « Settings » pour régler par exemple votre région, la langue de recherche et d’autres fonctions que je vous laisse découvrir.
Un système de cloud vous permettra de sauvegarder vos réglages sans pour autant devoir accepter les cookies. Bien joué.

Conclusions

Même s’il est possible d’atteindre les mêmes résultats avec son moteur habituel en lançant une navigation privée [Shift + Ctrl + P] avec Firefox, même si l’on regrette la recherche images plus appropriée à certains types d’activités, même si les résultats ne sont pas vraiment 100% naturels et quelquefois même un peu « vieillots », il n’est pas inutile, voire même intéressant, de varier les plaisirs.

Ceci dit, ça fait surtout du bien de trouver des résultats qui différent un peu des habitudes.

DuckDuckGo n’étant pas (encore) LE moteur du moment, on peut espérer des résultats relativement « neutres », à l’abri de stratégies « black-hat » et autres « spamdexing ». Profitons-en…

Pour conclure, je dirais que même si personnellement DuckDuckGo ne se positionne pas comme une alternative à mon lot de moteurs habituels, il représente néanmoins un bon complément selon mes usages.

Lien de la ressource
Visiter DuckDuckGo
Vous aimez cet article? Partagez-le sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *