A la découverte du corps humain

Pour celui ou celle qui chercherait du matériel en vue d’étudier le corps humain à l’école, voici trois sites web qui proposent  une représentation des différentes parties de notre anatomie. Pour chacune de ces applications, nous disposons d’un modèle virtuel en 3D qu’il est possible de pivoter ou de zoomer pour en étudier toutes les facettes. Différentes vues sont alors accessibles pour représenter la morphologie, le squelette, les muscles etc…

Ces trois applications reposent sur une même idée : fournir une interaction avec la représentation 3D virtuelle du corps humain. Dans chacune, nous avons le choix entre la morphologie de la femme ou celle de l’homme.
On y découvre alors les différentes représentations selon que l’on étudie le squelette, les muscles, le système nerveux, l’appareil digestif etc… Chaque application est suffisamment complète.
Leurs différences se situent alors sur le rendu de l’image ainsi que les fonctionnalités qui les caractérisent. Petit tour d’horizon pour s’apercevoir que chacune vaut le coup d’oeil.

Corps humain virtuel

D’emblée on se rend compte que les vues proposées sont assez réalistes. Les images présentant la morphologie s’apparentent même à de réelles photos où les deux personnages, homme et femme y sont totalement dénudés. C’est donc sans tabou qu’on y découvre le zizi et la zézette… ça c’est dit.

Corps humain virtuel

L’interface se divise en trois parties : le cadre en haut à gauche pour les mouvements du personnage, en dessous, la navigation, et enfin la fenêtre principale pour la vue du personnage. En survolant celui-ci avec la souris, il est possible de distinguer les différentes parties du corps qui se teintent alors en rouge. Un clic supplémentaire donne également des informations complémentaires sous forme d’infobulles.

L’autre volet de l’interaction se situe dans la colonne de gauche, notamment grâce au cadre supérieur où l’on découvre une fonction sympa intitulée « Navigation interactive ». Cliquez sur le carré orange pour faire apparaître une fenêtre en superposition dans la vue principale. En haut de celle-ci, les différentes icônes vont nous permettre de juxtaposer et comparer  deux représentations. Par exemple, choisissez le squelette à  gauche et la morphologie à droite et vous verrez que notre homme a un joli sourire en coin.
Bien pratique en tout cas pour observer les liens qui existent entre les différents systèmes et appareils du corps.

Notons que l’on dispose également d’un dictionnaire anatomique qui nous permet d’accéder directement à la vue appropriée.

Précisons enfin que l’on retrouve également cette application pour tablettes et smartphones sous Android ou iOs.

Zygotebody

Cette fois, la vue est en image de synthèse et les modèles portent des tenues moins légères.
Nous sommes maintenant dans un univers davantage accès sur la 3D puisqu’il est possible de pivoter le personnage directement avec la souris. Il s’agit ici d’une réelle rotation et pas simplement une vue de face, de côté ou de dessus.

Zygote Body

La barre de navigation située à gauche nous réserve aussi son lot de surprises car outre le fait de naviguer dans les différentes parties de l’anatomie, on se rend compte que le passage d’une vue à l’autre se fait de manière progressive avec la gestion de la transparence. Idéale encore une fois pour analyser les relations entre les différents systèmes et appareils.
Les deux boutons du bas offrent deux modes de navigation différents. Le deuxième nous permet de superposer le système nerveux, l’appareil digestif, le système lymphatique, l’appareil digestif… Il devient très facile de passer de l’un à l’autre en gérant la transparence grâce aux différents curseurs.

Notez qu’un clic sur le modèle nous permet également de déposer des infobulles mais c’est en anglais.

Cette application existe aussi pour tablettes et smartphones.

Healthline

Davantage porté sur le monde médical, nous retrouvons ici le même genre d’application avec un univers 3D en image de synthèse.

Healthline

La navigation n’est pas en reste car nous allons pouvoir trouver une tonne d’informations mais tout est en anglais.
Muni d’un moteur de recherche, il nous sera facile d’accéder directement à une représentation.
Cette application s’adressant davantage au corps médical, elle est plutôt recommandée pour un niveau d’études secondaire ou supérieur.

Vous aimez cet article? Partagez-le sur les réseaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *